L’éducatif ne concerne pas que les enfants …

Ali Cavanaugh, Surrounded by your voice

 » L’éducatif ne concerne pas que les enfants mais aussi la mise au travail de l’inachevé de toute personne, à l’endroit de ses limites. Georges LAPASSADE, dans son ouvrage L’entrée dans la vie, Essai sur l’inachèvement de l’homme, a introduit la notion d’inachèvement de l’homme. Au regard de cet inachèvement, il existe toujours un potentiel d’éducabilité, quels que soient les acquis et les élaborations déjà réalisés. C’est le principe d’inachèvement de l’humain.

Comme tout à chacun, nous n’en aurons jamais fini de notre propre éducation en tant qu’élaboration de capacités humaines non encore développées, mais également, et surtout, en tant que nécessité de remaniements constants de nos propres acquis.

De ce fait, on ne peut présenter l’éducatif comme reposant sur un rapport adulte/enfant, éducateur/éduqué.L’éducateur vit un même travail d’humanisation, face à son propre inachèvement, que les personnes – enfants, jeunes, adultes- qu’il accompagne. « 

Jacques MARPEAU, Le processus de création dans le travail éducatif