Bocal à messages agréables et Bocal à mots d’excuses avec un enfant TDAH*

Les troubles de l’attention avec hyperactivité (*TDAH) et troubles d’opposition génèrent chez l’enfant beaucoup de violence verbale au quotidien.

Cette communication verbale violente chez les enfants TDAH est l’ expression de leurs symptômes d’impulsivité et crée des conflits constants dans la famille.

Aider l’enfant à trouver de nouveaux automatismes de communication est salvateur. L’enfant apprend d’autres mots et d’autres façons de parler à l’autre, découvre les effets que cela procure en lui et dans sa relation à l’autre. Il renforce sa confiance en lui en découvrant ses capacités de communication.

6 ans est l’âge idéal pour commencer cet exercice de bocal, l’enfant est disponible à découvrir et analyser ses propres émotions et les émotions des autres ainsi qu’à s’y adapter.

Le bocal à mots, que ce soit des mots agréables ou mots d’excuses, est un moyen ludique d’enrichir le stock lexical de l’enfant TDAH qui doit faire face à plein de tempêtes émotionnels lors de ses crises. L’accompagner à nommer et à l’exprimer à haute voix permet à l’enfant de s’approprier son histoire.

Créer un bocal c’est travailler à développer un lexique. et le lexique est aussi un soin. Apporter des mots, des formules de phrases à l’enfant participe à le faire sortir du chaos de ces troubles.

Proposition d’utilisation du bocal à messages agréables :

Dire une chose agréable à une personne de son choix en s’appuyant d’un bocal à mots , permet à l’enfant d’enclencher de nouvelles manières d’entrée en relation avec la personne. Intégrer cet exercice à la routine du matin par exemple au petit déjeuner ou le soir au dîner.

  • exemples de mots agréables :  » je t’aime de tout mon cœur  »  » j’aime jouer avec toi »’ ‘ j’ aime quand tu partages du temps avec moi »’ ‘ tu es jolie’  » je t’adore  »  » j’aime quand tu m’aides à..  »  » je suis content d’être avec toi »’ ect…

Proposition d’utilisation du bocal à mot d’excuses :

– Lorsque l’enfant arrive à se calmer et revenir auprès de la personne pour s’excuser, lui proposer d’aller piocher un mot dans son bocal excuses peut être plus facile dans un premier temps. Lire un mot est moins confrontant et permet à l’enfant d’aller doucement vers une réparation.

  • Exemples de mots d’excuses :.  » je te demande pardon, j’ai dépassé les limites  »  » je te demande de m’excuse, je t’ai fait mal »’ ‘ je sais que je t’ai fait mal, j’ essaye de m’améliorer, je te remercie de m’encourager  »  » j’aimerai que tu me pardonnes, que puis je faire pour me rattraper ?  »  » je suis désolé, j’aimerai faire autrement la prochaine fois, pourras tu m’aider ?  »

N’hésitez pas aussi de pratiquer à l’inverse en piochant vous aussi dans les bocaux pour lui adresser des messages!

* TDAH: Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s