Antonin, TSA, syndrôme cérébelleux, adulte

Antonin est autiste. Il vit en établissement spécialisé. J’interviens dans l’établissement à raison d’une fois par semaine, afin de proposer à Antonin des sorties extérieures régulières.

22 juillet 2021: glace vanille /caramel fleur de sel, Antonin, 31 ans, TSA avec syndrôme cérébelleux.

12 juillet 2021: Utiliser une assiette à rebords pour palier la perte d’autonomie, Antonin, 31 ans, TSA avec syndrôme cérébelleux.

Ce syndrome est une atteinte du cervelet et engendre des troubles de l’équilibre et de la marche. Au repas, cela engendre des tremblements dans ses mains et une difficulté à diriger son geste de façon juste et une difficulté à piquer avec sa fourchette.

25 mai 2021: Manger un kebab frite, Antonin, 31 ans, TSA.

Le plaisir tant attendu d’Antonin après deux reports ce mois ci, en raison de la pluie. Aujourd’hui c’est pique-nique coûte que coûte et en dehors des gouttes.

22 avril 2021: Aller contempler la très déconcertante et très moderne fresque peinte par Amaury Dubois Art – Artist Painter en l’église de saint madeleine à Chatelaillon Plage, Antonin, 31 ans, TSA.

Une fresque unique en son genre : 600m² de voûte, 2 mois de travail, 1 artiste. L’une des plus grandes jamais réalisée en France dans une église.L’église est accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR). La place, le parvis ainsi que l’intérieur de l’église sont au même niveau.

6 avril 2021: S’exercer à verser dans un verre, Antonin, autiste .

9 mars 2021: Déguster un délicieux burger frite face à la mer , merci Captain’s Café, Antonin, 31 ans, autiste.

Manger en dehors de l’institution est très apprécié. Nouvelles saveurs, nouveau croquant ! Ce n’est pas sans risque. C’est à bien travailler en amont avec les équipes car les fausses routes sont les premières causes de décès accidentels en institution. Il s’agit de bien connaître la personne afin de l’accompagner sans risque lors de ce moment repas.

30 octobre 2020: Profiter de faire quelques pas en ce début d’automne particulièrement doux ce vendredi 30 octobre, Antonin, autiste avec un syndrome de dégénérescence cerebelleuse.

Ce syndrome est une atteinte du cervelet et engendre des troubles de l’équilibre et de la marche. Réaliser une centaine de pas demande donc un bel effort mais quand le moral et l’envie est là, Antonin le fait remarquablement. Soutenu par une aide humaine à côté de lui pour le stabiliser. Pour info, le cervelet est situé sous le cerveau, à l’arrière du crâne. C’est un centre nerveux qui communique avec l’ensemble du système nerveux. Le cervelet est le centre de l’équilibre et de la coordination des mouvements. Il joue un grand rôle dans l’adaptation des postures et dans l’exécution des mouvements volontaires. Il permet de maintenir et de moduler la force d’un geste, la longueur d’un pas, la courbure d’un mouvement, la durée d’une action de manière adaptée. C’est aussi une horloge interne qui marque le temps. Il informe le cerveau des adaptations à mettre en œuvre pour initier le mouvement, l’arrêter, le répéter ou en diminuer la vitesse. Il communique également avec les organes de la vision et de l’audition. Il intervient indirectement dans les fonctions d’apprentissage (processus cognitif) et de la mémorisation.

12 août 2020: Les intérêts pour certains autistes sont souvent restreints ou plutôt centralisés autour d’un ou deux sujets. Antonin s’intéresse aux camions, aux véhicules de transports et de travaux de tout ordre ( bus, camions Ben, camions tractopelle…)

L’accompagner à la zone de fret du port maritime de la Rochelle le met en joie. Nous avons plusieurs spots pour observer le balais des camions, commenter le type, la couleur, la fonction des engins. C’est un moment d’accompagnement éducatif à part entière.

5 août 2020: Sortir de l’institution cela peut paraître anodin mais c’est permettre à la personne de vivre et de maintenir des acquis comme monter dans une voiture, mettre sa ceinture, s’exposer à du bruit, aux passants, aux véhicules dans la rue ( vélo, moto, bus..).

C’est continuer à exposer la personne à un environnement social et cela sert dans la prise en charge institutionnelle lorsqu’il s’agit d’aller à un rdv médical par exemple ou profiter d’une sortie collective avec d’autres résidents ou de profiter d’une sortie avec sa famille. Garder contact avec l’environnement d’une ville, d’un quartier est donc essentiel pour une personne handicapée.

29 juin 2020: Aller au coiffeur . Un défi pour Antonin, 31 ans, autiste.

17 octobre 2019: Profiter des éclaircies à la Rochelle, Antonin

28 janvier 2019: Profiter du soleil en bord de mer et faire une petite marche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s