Art thérapie: Les Ruches d’art, tiers lieu médiations artistiques

Le modèle des ruches d’art est une approche d’art communautaire

Ce sont des espaces d’inclusion régénératifs d’art communautaire, avec l’objectif de bâtir des solidarités à travers la distance géographique.

En Anglais « Art Hive » est un concept développé par Janis Timm-Bottos, professeure à l’Université Concordia ( Montréal) au Canada, en 2011.

Cette initiative vise à renforcer et à promouvoir les bienfaits de ces ateliers collectifs inclusifs et accueillants, à travers le Canada et le monde. Ces lieux créatifs et sociaux créent de multiples occasions de dialogue, de partage de savoir-faire et de création artistique, entre des gens de divers horizons socio-économiques, âges, cultures et capacités. 

Tous types de médias artistiques peuvent être pratiqués: la peinture, le dessin, l’écriture, la cuisine, le jardinage, la danse, la musique, la sculpture, le théâtre, le chant , la vidéo, la photo ect…

Largement développé en Amérique du nord: Canada et Etats Unis , le concept s’exporte dans différents pays du monde. Les ruches d’Art s’intègrent dans différents types de lieux: bibliothèques, café, résidence pour personnes âgées, logements sociaux, musée, galerie d’art…

En France, il en existe deux:

Les Ruches d’Art s’inscrive dans le mouvement des Tiers lieux. En effet, une ruche d’Art est une forme de tiers lieu qui vise à favoriser l’inclusion sociale par le biais des pratiques artistiques.

Qu’est ce qu’un tiers-lieux ? Les tiers lieux sont  » destinés à être des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser. Mot chapeau au premier abord pour rassembler sous une même et grande famille les espaces de coworking, les FabLab, les HackerSpace, les Repair’Café, les jardins partagés et autres habitats partagés ou entreprises ouvertes, le « Tiers Lieu » est un endroit où l’on pense ces singularités nécessaires à condition qu’elles soient imaginées et organisées dans un écosystème global ayant son propre langage pour ne plus être focalisé sur des lieux et des services d’infrastructure, mais vers l’émergence de projets collectifs permettant de co-créer et conserver de la valeur sur les territoires » ( définition de Movilab).

Lors d’un rapport remis au gouvernement 2018, il a été dénombré 1800 tiers sur le territoire français.

Si vous souhaitez créer une Ruche d’art, rapprochez vous d’un Tiers Lieu!

Sur La Rochelle ( Charente Maritime) , je suis adhérente au projet La Proue que je vous invite vivement à découvrir : https://www.laproue.fr/

Pour écrire cet article, j’ai suivi une conférence de Rachel CHAINEY:

Rachel Chainey est une art-thérapeute, une entrepreneuse sociale, une artiste de la vie et une organisatrice communautaire. Cette curieuse touche-à-tout est passionnée par les gens, les histoires, la justice sociale intersectionnelle et la coopération. Elle occupe le poste de coordonnatrice nationale du réseau Art Hives/Ruches d’art à l’Université Concordia depuis 2014, et travaille au sein de différentes ruches montréalaises depuis 2010. Elle est également cofondatrice et codirectrice de la Coop Le Milieu, un studio d’art communautaire et un café de quartier, une ruche d’art à Montréal, QC.

Liens utiles pour en savoir plus sur les ruches d’art :

arthives.org ,  https://lesruchesdart.org/

Page facebook: https://www.facebook.com/arthivesorg/

Courriel: network@arthives.org

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s