6 outils pour accompagner l’enfant TDAH au quotidien

Un enfant souffrant de TDA/H est , avouons-le, un enfant qui nécessite de mettre en place beaucoup d’innovations éducatives au quotidien. Chaque enfant étant unique, la réponse éducative la sera aussi.

Dans cet article, je liste quelques une des réponses éducatives que j’ai pu mettre en place dans le cadre de mon expérience professionnelle à domicile auprès d’un enfant TDA/H :

1 . Encourager et féliciter… souvent!

La stratégie la plus efficace, sur le long terme, face à un enfant TDA/H consiste à multiplier les encouragements et les récompenses. Cela passe par ce qu’on appelle les renforçateurs sociaux. c’est une manière pour l’adulte de faire plaisir à l’enfant en exprimant sa satisfaction, de manière très explicite, théâtrale par des mimiques, des sourires, des gestes encourageants et des paroles positives  » bravo! je suis très content de toi, tu as fait énormément de progrès.. ». L’intérêt des renforçateurs sociaux est varié et immense. l’enfant TDA/H se sent fréquemment incompris et mal-aimé. Développer et systématiser quotidiennement cette habitude, représente une petite révolution pour lui qui retient surtout ce qu’il rencontre le plus, c’est à dire jusque là des moqueries, des réprimandes et de la dévalorisation.

2. Mettre en place un « système à points » .

Ce système permet de définir ce qu’on attend de l’enfant et permet de lui attribuer des récompenses fréquentes et immédiates. Le/les comportements à renforcer doit être écrit et défini de façon facilement compréhensible par l’enfant. Moi par exemple j’utilise la formulation « JE …  »

Pour atteindre la réalisation des comportements souhaités, 2 supports sont très efficaces:

le premier étant un calendrier de semaine sur lequel l’enfant collera son « point » si les comportements souhaités ont été obtenus. L’enfant aura au préalable été en magasin choisir ses gommettes ou autocollants préférés. Il peut même participer à la création de ce calendrier afin de renforcer son implication.

Le 2eme support que j’utilise est le pictogramme afin de définir ce qu’on attend de l’enfant. Je vous recommande un support parmi d’autre: Rituels de la journée aux éditions Mango . A aimanter sur le frigo. Toutes les actions du quotidien y sont représentés.

Semainier ManZabull

Rituels de la journée, éditions Mango: ( https://youtu.be/Cu35qk1xeO4 )

3. Un allié, le minuteur:

La concentration est généralement de courte durée chez un enfant TDA/H. l’amener à faire une tâche peut vite tourner à l’affrontement stérile et usant.

L’utilisation d’un time timer ( classique ou en variante ), de sabliers de temps , de sabliers lestés ou encore un application gratuite sur le téléphone comme le Mouse Timer, entraine l’enfant dans un jeu de rapidité d’accomplissement de la tâche où les parties sont gagnantes: l’enfant se met au défi de réaliser la tâche avant la fin du temps qui s’écoule et le parent voit son enfant accomplir la tâche. Cette stratégie est utile pour diverses tâches de la vie quotidienne: lever, brosser les dents, s’habiller, faire les devoirs, ranger ses jouets ect… C’est aussi une manière de fracturer le temps et permettre à l’enfant de se concentrer sur un objectif avec une durée limitée pour après réaliser une autre tâche qu’il affectionne davantage.

4. Fixer des règles et rester constant:

Un enfant TDA/H lui même instable apprécie la stabilité dans son environnement, particulièrement dans les règles de conduites imposées par les adultes qui l’éduquent. Un environnement stable est donc rassurant pour lui

5. Mimer l’indifférence face à une colère mineure:

Lorsque la colère couve mais n’a pas encore éclaté, détourner l’attention de l’enfant s’avère efficace. Une façon pour cela est de lancer un jeu ou une activité ne risquant pas de le frustrer et dont il retirera au contraire de la satisfaction. Ignorer les comportements perturbateurs d’un enfant peut devenir une tâche franchement difficile s’il fait « monter les enchères » par des cris ou en tambourinant de plus en plus fort la porte de sa chambre par exemple. Pourtant sortir de l’indifférence, et changer d’attitude selon l’intensité de sa colère, serait lui donner raison d’avoir augmenter ses cris. Conserver son calme et poursuivre ses activités est la seule réponse à donner pour lui prouver l’inutilité de son comportement.

6. A partir de 6 ans, aider l’enfant à réfléchir avant d’agir:

Confronté à un choix , une décision à prendre, un problème à résoudre ou une contrariété à surmonter, l’enfant TDA/H tend beaucoup plus que les autres, à répondre par des stratégies irréfléchies et inefficaces favorisée par le syndrome. Pour initier l’enfant à réfléchir et développer sa faculté à anticiper les conséquences d’une décision et action, les techniques d’impact entre autres, sont très efficaces.

Les techniques d’impact sont de petites activités simples et aisément applicables qui utilisent des propositions souvent visuelles telles que des objets, le mouvement, le graphisme, les métaphores, l’expression, l’écriture et les fantaisies mentales. Ces activités ne durent que quelques minutes.

J’avais rédigé un article sur ce sujet avec environ 25 exemples concrets de techniques d’impact: https://virginieeducatricelarochelle.com/2021/01/08/les-techniques-dimpact/ .

Vous pouvez également retrouver 80 activités à destination des enfants pour le faire progresser en attention, en concentration, en coordination, en mémorisation et en valorisation et maitrise des émotions dans le livre L’enfant Papillon , à l’écoute de l’enfant hyperactif de Gilles DIEDERICHS , édition Larousse. Gilles DIEDERICHS est sophro-relaxologue.

Enfin deux livres très bien écrits de François BANGE, psychiatre, pourront également vous guider pour explorer ce sujet:

L’enfant inattentif et hyperactif, le comprendre et l’aider, ed. InterEditions 2014

Vivre et communiquer avec un enfant hyperactif, ed. InterEditions 2007

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Nina dit :

    Merci pour ces idées.
    Il est clair que si le casque protège l’audition de l’enfant et lui évite certaines agressions sonores, il isole aussi du groupe, des consignes… et l’oblige à utiliser ses autres sens.
    J’ai pensé aux règles sur sa table, notamment un emploi du temps pour se repérer dans la journée.
    Je vais me renseigner sur les fidgets. Avez-vous des références à me conseiller ?
    Merci encore pour votre expérience et vos partages.

    J'aime

  2. Pour les références, je vous ai mis les liens dans mon précédent message, vous n’avez qu’à cliquer sur  » des fidgets » 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Les casques permettraient d’isoler l’enfant des stimulations auditives extérieures et renforcer son attention, pourquoi pas! En revanche, je crains que les autres sens soient en alerte notamment le visuel ou l’auditif émis de sa part. Je pense tout d’abord à des règles posés visuellement sur son bureau avec un système de points pour renforcer le comportement adapté et voir les effets et ensuite envisager l’ajout d’un matériel ( comme le casque ,des fidgets ou coussin d’assise) pour l’accompagner dans son attention.

    J'aime

  4. Nina dit :

    Merci pour tous ces outils.
    Je suis enseignante et j’aurai un élève avec TDA/H dans ma classe à la rentrée. Je me renseigne donc sur le sujet.
    Pensez-vous qu’un casque pour s’isoler du bruit soit utile, voire nécessaire ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s