Art thérapie: Les Ruches d’art, tiers lieu médiations artistiques

Le modèle des ruches d’art est une approche d’art communautaire

Ce sont des espaces d’inclusion régénératifs d’art communautaire, avec l’objectif de bâtir des solidarités à travers la distance géographique.

En Anglais « Art Hive » est un concept développé par Janis Timm-Bottos, professeure à l’Université Concordia ( Montréal) au Canada, en 2011.

Cette initiative vise à renforcer et à promouvoir les bienfaits de ces ateliers collectifs inclusifs et accueillants, à travers le Canada et le monde. Ces lieux créatifs et sociaux créent de multiples occasions de dialogue, de partage de savoir-faire et de création artistique, entre des gens de divers horizons socio-économiques, âges, cultures et capacités. 

Tous types de médias artistiques peuvent être pratiqués: la peinture, le dessin, l’écriture, la cuisine, le jardinage, la danse, la musique, la sculpture, le théâtre, le chant , la vidéo, la photo ect…

Largement développé en Amérique du nord: Canada et Etats Unis , le concept s’exporte dans différents pays du monde. Les ruches d’Art s’intègrent dans différents types de lieux: bibliothèques, café, résidence pour personnes âgées, logements sociaux, musée, galerie d’art…

En France, il en existe deux:

Les Ruches d’Art s’inscrive dans le mouvement des Tiers lieux. En effet, une ruche d’Art est une forme de tiers lieu qui vise à favoriser l’inclusion sociale par le biais des pratiques artistiques.

Qu’est ce qu’un tiers-lieux ? Les tiers lieux sont  » destinés à être des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser. Mot chapeau au premier abord pour rassembler sous une même et grande famille les espaces de coworking, les FabLab, les HackerSpace, les Repair’Café, les jardins partagés et autres habitats partagés ou entreprises ouvertes, le « Tiers Lieu » est un endroit où l’on pense ces singularités nécessaires à condition qu’elles soient imaginées et organisées dans un écosystème global ayant son propre langage pour ne plus être focalisé sur des lieux et des services d’infrastructure, mais vers l’émergence de projets collectifs permettant de co-créer et conserver de la valeur sur les territoires » ( définition de Movilab).

Lors d’un rapport remis au gouvernement 2018, il a été dénombré 1800 tiers sur le territoire français.

Si vous souhaitez créer une Ruche d’art, rapprochez vous d’un Tiers Lieu!

Sur La Rochelle ( Charente Maritime) , je suis adhérente au projet La Proue que je vous invite vivement à découvrir : https://www.laproue.fr/

Pour écrire cet article, j’ai suivi une conférence de Rachel CHAINEY:

Rachel Chainey est une art-thérapeute, une entrepreneuse sociale, une artiste de la vie et une organisatrice communautaire. Cette curieuse touche-à-tout est passionnée par les gens, les histoires, la justice sociale intersectionnelle et la coopération. Elle occupe le poste de coordonnatrice nationale du réseau Art Hives/Ruches d’art à l’Université Concordia depuis 2014, et travaille au sein de différentes ruches montréalaises depuis 2010. Elle est également cofondatrice et codirectrice de la Coop Le Milieu, un studio d’art communautaire et un café de quartier, une ruche d’art à Montréal, QC.

Liens utiles pour en savoir plus sur les ruches d’art :

arthives.org ,  https://lesruchesdart.org/

Page facebook: https://www.facebook.com/arthivesorg/

Courriel: network@arthives.org

Land Art Thérapie: Alain Dikann

Aujourd’hui, peut être plus qu’hier, nous continuons à nous couper de la nature. Or nous en sommes tous issus. Nous tendons tous vers une forme de rationalité portée comme une démarche supérieure. Nous avançons, en nous coupant de notre environnement naturel. Beaucoup d’études le démontrent: cela a des répercussions sur notre santé psychique et physique.

Aller dans la nature représente alors une forme de prendre soin de soi, de manière très profonde, notamment en y ajoutant une pratique de Land Art . La nature en elle même a une fonction restaurative, ne l’oublions pas.

Le Land Art qu’est ce que c’est?

Le Land Art est une démarche de créations éphémères constituées de tous les composants que l’on peut trouver sur un spot naturel tel qu’une forêt, une prairie, une plage, une crique de galets, la montagne, un parc, une ville ect

Le Land Art est apparu dans les années 60/70. Il fait parti du courant de l’éco psychologie et l’éco thérapie né au même moment. Notamment avec Paul Shepard avec la pensée environnementaliste. Cette approche pense que l’homme se coupe de ses origines animales et de son animalité et dénature ainsi sa constitution humaine, créant ainsi la voie, d’une certaine façon à une mutilation.

Dans le Land Art Thérapie, c’est le processus qui est visé plutôt que la création en elle-même. La création est amenée à être « abandonnée/ laissée » sur place.

Le Land Art permet une expression/expérimentation sensorielle, éminemment politique: en repositionnant l’homme dans la nature.

Aller dans la nature permet aussi de se calmer, se guérir et retrouver l’harmonie dans ses sens.

Pour écrire cet article, j’ai écouté une conférence d’Alain DIKANN qui est art thérapeute et utilise le land art. Il propose d’ailleurs des ateliers en Bretagne ( Lorient) lorsque le temps le permet. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le land art et propose des exercices très variés.

Alain Dikann

Alain Dikann est art-thérapeute certifié,  spécialisé dans les médiations arts plastiques, dramathérapie, land art et écriture, il intervient dans de nombreuses institutions en tant qu’art-thérapeute et formateur en art-thérapie. Également psychanalyste, artiste plasticien et auteur de documentaires jeunesse et adulte, il a travaillé sur les questions de médiation artistique et de créativité, particulièrement en Suisse et au Japon où il a vécu plusieurs années. Par ailleurs, il est enseignant à l’Université de Strasbourg en Master II APAS « Pratiques innovantes », co-responsable pédagogique de formation continue en art-thérapie & thérapies à médiation (Université de Strasbourg) et conférencier. À l’origine du concept de Land Art-thérapie, il anime également la chaine Youtube « Soigne Ton Art », consacrée à des vidéos sur les thérapies par l’art, les psychothérapies par l’art et les arts-thérapies.

Ouvrages

  • L’art-thérapie pour les Nuls (First, 2015)
  • Petit Cahier d’exercices d’art-thérapie (Jouvence, 2016)
  • La land art thérapie, c’est parti ! (Jouvence, 2017) – L’art-thérapie – ABC (Grancher, 2018)
  • Développez votre intelligence émotionnelle avec l’art-thérapie (Grancher, 2018)
  • Je pratique l’art-thérapie (Jouvence, 2018)
  • La confiance en soi et l’estime de soi, c’est parti ! (Jouvence, 2019) – Expression créative et résilience (Grancher, 2019)
  • Retrouver confiance en soi et estime de soi, c’est parti ! (Jouvence, 2019)
  • Se reconnecter avec la Nature par l’expression créatrice primitive (Jouvence, 2020)
  • Combattre ses addictions par l’expression créatrice (Grancher, 2020)
  • Totem Thérapie, Lanore, 2021
  • Deviens qui tu es en créant, Lanore (à paraître mai 2021) 

       

Son Site Internet : http://www.dikann.com

Son Facebook : Dikann art-thérapeute 

et Instagramhttps://www.instagram.com/alain.dikann/

Sa chaine YoutubeChaine YouTube : Soigne Ton Art 

Voici quelques exemples de Land Art réalisés avec Emmanuelle, 13 ans, TSA ( Trouble du Spectre Autistique):

Avec Océane, 13 ans, TDAH ( Trouble de l’attention avec hyperactivité)

Une petite création personnelle à base de pouzzolane: